Home Ille-et-Vilaine.fr

Mediatheque-départementale
  • RSS
  • Nous contacter
  • Nous suivre sur Facebook (Archives)
  • Nous suivre sur Twitter (archives35)

Revendications et moyens d'actions de l'Union départementale

publié le 30.03.2017
Grève des cheminots où furent recensés 600 grévistes défilant entre le bourse du travail, place des Champs-Jacquet et la gare de Rennes, 1910 (210 J 165)

Les revendications de l’Union départementale

Des années 1960 à nos jours, l’Union départementale de la CGT a cherché à défendre les intérêts des salariés et à faire aboutir de nombreuses revendications.
Elle privilégia les thèmes qui pouvaient concerner l’ensemble des salariés, au niveau même de leur quotidienneté au travail. Les luttes liées aux conditions de travail étaient alors l’un des axes structurants du syndicat. L’UD se mobilisa notamment en faveur de la réduction du temps de travail. Venaient ensuite les revendications sur les salaires afin que les travailleurs puissent avoir une rémunération « décente ». La protection de la sécurité sociale était également un thème récurrent. 
Par ailleurs, devant la montée du chômage, l’UD a renforcé et adapté son programme revendicatif. Pour remédier au délitement du marché du travail et aux fermetures d’entreprise, elle milita en faveur du pouvoir d’achat, de l’abaissement de l’âge à la retraite et du développement des industries importantes pour l’économie. Dès lors, elle encouragea l’achat de produits « made in France » et orienta son discours sur le patriotisme économique.
Revendications syndicales qui s’avèrent encore d’actualité aujourd’hui…

Illustration dénonçant les importations dans les années 80 (210 J 96) Carte postale faisant office de pétition à l'intention du Premier ministre, fin des années 70 (210 J 56)

Les moyens d'action

 L’Union départementale dispose de plusieurs moyens d’actions pour appuyer ses revendications et protestations :

  • La négociation : elle peut négocier avec les employeurs afin de défendre les droits et les intérêts de ses adhérents.
  • La grève : le droit de grève, établi depuis la loi de 1864, demeure un mode d’action traditionnel de l’UD.
  • La manifestation : la grève s’accompagne généralement d’une manifestation destinée à faire connaître à l’opinion les motivations du conflit. Mais des manifestations existent également hors des périodes de grèves, par exemple le défilé traditionnel du 1er Mai.
  • La journée d’action : marquée par des grèves, des défilés ou des meetings, elle constitue un évènement qui frappe les esprits. Elle fait comprendre aux travailleurs que leurs problèmes sont les mêmes  d’une entreprise à l’autre, d’une profession à l’autre.

Ainsi, ces actions collectives constituent un moyen de pression à l’égard du pouvoir politique et des employeurs.