La salle de lecture des Archives sera exceptionnellement fermée du 25 juillet au 16 août inclus. Réouverture le 19 août à 9h.

L’accueil général des Archives demeurera ouvert jusqu’au mercredi 31 juillet, du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30. L’accueil téléphonique sera assuré sur ces mêmes horaires. 

Fermeture du bâtiment du 1er août au 16 août inclus. Réouverture le 19 août à 8h30. 

Merci de votre compréhension 

Le directeur des Archives et du Patrimoine

Les Archives départementales d'Ille-et-Vilaine possèdent un atelier de restauration et de reliure constitué de deux agents. Plusieurs salles sont équipées selon les traitements à effectuer sur les documents.

Ensemble des mesures qui permettent d’éviter des dégradations sur les archives. Elle permet de détecter les sources de dégradation et de leur donner un traitement immédiat.

Il s’agit par exemple de :

  • Contrôler le climat dans les magasins de conservation : vérifier que les conditions soient saines et dans les normes recommandées,
  • Faire des travaux pour assurer la bonne conservation des documents : cloisonner les magasins, faire une bonne étanchéité des toits, occulter les fenêtres avec des rideaux anti-ultra-violets et infrarouges, désinfecter les locaux,
  • Mettre en place un plan d’urgence et de sauvetage des documents en cas de sinistre
    Faire des états sanitaires réguliers sur des séries de documents,
  • Rédiger des études techniques sur les conditions de conservation et d’exposition des documents,
  • Etudier des nouveaux produits et écrire des rapports techniques, faire des bilans de conservation pour se doter de programmes de conservation, de reliure, de restauration pluriannuels,
  • Former le personnel des archives, sensibiliser les lecteurs, le personnel des administrations et des communes en charge des archives.

Un programme de conservation préventive considère toujours un fonds et non pas des documents « à la pièce ». C’est donc une politique plus efficace et moins coûteuse que des programmes de restauration.

Les sources de détérioration des archives :

  • Les agents physico-chimiques: lumière artificielle et naturelle, humidité excessive, pollution, acidité et produits de dégradation internes
  • Les agents biologiques et microbiologiques : moisissures, bactéries, champignons, rongeurs, insectes bibliophages
  • Les catastrophes et méfaits de l’homme : mauvaises manipulations et stockage, mauvaises réparations, vandalisme, conflits, incendie et inondation

Video thumbnail

Après avoir examiné et éliminé les causes de dégradation, la conservation curative permet ensuite d’en traiter les effets sur les documents.

Elle comprend toutes les opérations suivantes :

  • Désinfection,
  • Dépoussiérage,
  • Consolidation et réparation des déchirures importantes, 
  • Numérisation des documents pour éviter de consulter l’original trop fragile, 
  • Protection et reconditionnement avec des matériaux adaptés : mise en boîte, chemisage, montage de conservation.

La conservation curative peut être faite par chaque agent des Archives, notamment le dépoussiérage et le reconditionnement des documents. Les opérations de consolidation des déchirures et de numérisation sont effectuées à l’atelier de restauration et au laboratoire photo. 
 

Video thumbnail